• Grae Leigh

[Test DVD/Blu-Ray] L'intégrale DVD de la saison 1 de la série Poldark


Découvrez notre test complet de l'édition DVD de la saison 1 de la série Poldark qui sort demain, mercredi 25 octobre, chez Koba Films.

L'édition testée

Grâce à Koba Films nous avons eu entre les mains la version test (= sans emballage grand public) (24.99 € sur Amazon).

Synopsis

1783. Ross Poldark revient de la guerre d'indépendance américaine pour les Cornouailles.

Sa région natale est en pleine récession.

Pendant son absence, son père est mort.

La mine familiale a fermé.

Et son amour de jeunesse, Elizabeth, s'est fiancée à son cousin Francis.

Trahi par les siens, Ross tente de reconstruire sa vie avec son nouvel amour, Demelza.

La série

La région des Cornouailles à la fin du XVIIIème siècle.

Après trois années passées dans l'armée pour contrebande, le capitaine Ross Poldark revient au pays mais il n'y retrouve pas ce qu'il espérait : son père est décédé, la mine de cuivre familiale a fermé et celle qui lui était promise est fiancée à son cousin.

Produite par la BBC, la série Poldark est une adaptation des romans éponymes de Winston Graham. Cette saison 1 est l'adaptation des deux premiers tomes, parus respectivement en 1945 et 1946 : Ross Poldark et Demelza.

Ce n'est d'ailleurs pas la première fois que les romans sont adaptés. Une série en 29 épisodes a été diffusée sur BBC1 entre octobre 1975 et décembre 1977.

Poldark version 2015 en est donc un 'reboot' .... cette chose à la mode.

Si la région est en pleine récession, Ross n'a cependant de cesse d'aider ceux qu'il a côtoyé depuis tout petit : les métayers et anciens mineurs.

La guerre l'a changé (on aurait aimé en voir un peu plus du Ross d'avant la guerre, il n'est qu'ébauché dans l'épisode #4) et il partage le peu qu'il a pour venir en aide aux autres. Sans le comparer à Robin des Bois (il ne vole pas, à une exception près), il partage avec ce dernier un certain sens de la justice sociale. La vision que les relations doivent évoluer au sein de la société si elle ne veut pas exploser.

Qui dit série romanesque dit héros tourmenté et Aidan Turner (le nain Kíli dans la trilogie Le Hobbit de Peter Jackson) est parfait dans son interprétation qui passe de tourmentée à joyeuse, au fur et à mesure des aléas de cette première saison.

Forcément, un homme tel que lui ne peut rester seul et s'il préférera dans un premier temps la compagnie des filles de joie, il trouvera l'amour là où il ne l'attendait pas forcément (enfin nous on l'a vu venir 'gros comme une maison' comme on dit :p).

Si Poldark est un homme "de la haute" qui va épouser une femme qui n'est pas de son rang (toujours dans cette attitude d'essayer de faire ce qui est juste), il trouve en elle son miroir : il ne se fond pas dans sa 'caste' et elle ne sait comment s'y comporter.

De nature impulsive (ce qui aura des répercussions parfois catastrophiques), Ross Poldark n'en reste pas moins un homme qui veut faire changer les choses, libérer la société sans parfois anticiper toutes les conséquences de ses actes.

Les deux femmes de la vie de Ross Poldark bénéficient également de solides interprètes : Eleanor Tomlinson (Demelza) et Heida Reed (Elizabeth). De conditions opposées, des événements les rapprocheront cependant à de nombreuses reprises avec des conséquences pas toujours heureuses.

Dans le rôle du cousin, on retrouve l'américain Kyle Soller et dans celui du méchant, l'infâme parvenu jaloux de Poldark, Jack Farthing. Ce dernier est d'ailleurs un peu trop souvent dans la caricature, comme son oncle, interprété par Pip Torrens.

Ce qui retient surtout l'attention dans cette série c'est le cadre : les Cornouailles et leur nature sauvage. Après huit épisodes, on a presque envie d'aller y passer ses prochaines vacances ! :)

Cette saison 1 de Poldark est une belle découverte et on ne voit pas passer les huit épisodes. Dès le début (je dirais milieu du premier épisode), on s'attache suffisamment aux personnages pour vouloir suivre leurs aventures.

Certes les revirements de situation sont prévisibles mais une solide interprétation permet de ne pas se focaliser dessus.

Et puis j'ai trouvé que les événements trouvent un écho dans notre société actuelle.

L'ultime épisode de la saison 1 se termine sur un cliffhanger mais contrairement à nos camarades britanniques le 28 avril 2015 (date de sa diffusion) il ne nous faudra pas attendre 17 mois pour découvrir la suite (le premier épisode de la saison 2 a été diffusée le 4 septembre 2016) puisque les 27 épisodes sont disponibles en France sur la chaîne de streaming Netflix.

Note : 16/20

L'édition

Ayant reçue la version test de cette mini-série, nous ne pouvons commenter son emballage.

Les huit épisodes sont répartis sur les 3 DVD comme suit :

  • DVD 1 : 2 épisodes + bonus,

  • DVD 2 : 3 épisodes,

  • DVD 3 : 3 épisodes.

Le fait que les bonus soient sur le premier DVD n'est pas gênant tant ils ne sont pas très spoilants sur le déroulé de cette saison 1 (cf plus bas).

Le menu principal permet de naviguer aisément entre les différents menus et de choisir comment regarder les épisodes contenus sur le DVD : au choix ou tous à la suite.

Bien que disponible uniquement en dolby 2.0 les pistes son, que l'on parle de la version française ou de la version anglaise, sont de bonne qualité, nul besoin de stéréo puisque la série est récente (2015 pour cette saison 1).

Les images sont nettes quel que soit le support (écran HD ou écran d'ordinateur), les noirs profonds et on n'a aucune difficulté à voir l'action même quand elle se déroule dans la pénombre. Pas de gel d'images non plus à déplorer.

Note technique : 14/20

Les bonus

Au nombre de trois, ils sont rassemblés sur le DVD #1.

  • Poldark, un personnage iconique (VOSTFR, 7'33)

  • Poldark et les femmes (VOSTFR, 9'35)

  • Les coulisses (VOSTFR, 6'34)

Pas sûre qu'ils soient suffisants pour donner envie aux téléspectateurs "d'investir" dans cette édition DVD, alors que les trois premières saisons sont disponibles sur Netflix France.

Ils sont en effet plus informatifs qu'autres choses, malgré la participation du réalisateur des premiers épisodes, de la scénariste et des acteurs principaux.

Personnellement férue de bonus, je suis restée sur ma faim et aurais en voir beaucoup plus. La saison 1 comporte 8 épisodes de 58 minutes, se retrouver avec des bonus de même pas 25 minutes au total est un peu court.

Note des bonus : 11/20

#KobaFilms #Poldark #AidanTurner

40 vues0 commentaire