• Grae Leigh

[Test DVD/Blu-Ray] Joyeux bordel ! l'édition DVD


Découvrez notre test de l'édition DVD du film Joyeux Bordel ! sorti le 21 avril 2017 chez Metropolitan Vidéo.

L'édition testée

Grâce à Metropolitan Filmexport nous avons eu entre les mains la version test (= sans emballage grand public) de l'édition DVD (14.99 € sur Amazon).

Synopsis

A la tête de l'entreprise familiale, Carol menace de fermer la branche dirigée par son frère fêtard et son équipe de boute-en-train pour qui dépenser de l'argent est plus stimulant que de faire des bénéfices. Il n'en fallait pas plus à Clay pour se fixer une ultime mission : organiser dans les bureaux une soirée de Noël hors-norme afin d'impressionner un important client convoité et lui faire signer le contrat qui pourrait le sauver lui et son équipe.

Le film

Le souhait des réalisateurs était simple : mettre en scène une fête de fin d'année comme on n'en fait plus = de celles qui partent en sucette.

Et c'est d'ailleurs ainsi que débute le film : en marge de la fête de fin d'année d'un cabinet d'avocats = très politiquement correcte, sans effusion d'alcool et bien chiant.

Mais il faudra attendre une trentaine de minutes pour entrer dans le vif du sujet. Avant cela, beaucoup de blabla. Certes il faut présenter les personnages, mais avec une distribution XXL (on nous annonce 28 rôles principaux dans les bonus), c'est très vite rébarbatif.

Et il faudra encore une vingtaine de minutes, soit un peu avant 50 minutes, pour vraiment prendre part à LA fête. Sur un film qui dure 101 minutes (110 pour la version Blu-Ray non censurée), c'est bien trop long.

Une fois la fête commencée, on retrouve les éléments habituels de ce genre de films : beaucoup de références culturelles (Game of Thrones, X-Files, Uber, Die Hard, Fast & Furious, Gone Girl, pour ce citer qu'elles), des personnages caricaturaux (la RH coincée, le geek qui s'invente une copine, etc), peu de subtilité, de l'humour grivois à gogo et des blagues qui ne volent pas très haut.

Cependant un arc scénaristique parallèle permet de sortir de ce sentier très battu pour aérer un peu tout ça en y ajoutant des scènes d'action. C'est plutôt bien trouvé car cela permet de ne pas trop regarder sa montre en attendant la prochaine vanne.

Loin d'être hilarant, le film fait sourire à plusieurs reprises, tout au plus.

Le scénario très mince est servi/sauvé par une distribution de qualité (Jennifer Aniston, TJ Miller et Kate McKinnon en tête).

Dommage, encore une fois, que la majorité des scènes aient été dévoilées dans les différentes vidéos, notamment la bande-annonce.

Joyeux bordel ! est donc un film de fin d'année qui assume son statut (happy end !! :p) et se regarde sans trop réfléchir et qui sera oublié au bout de quelques heures/jours.

La classification 'tout public' me parait quelque peu légère ...

Note : 11/20

L'édition

Ayant reçue la version test de l'édition DVD, nous ne pouvons commenter son emballage.

L'habillage numérique est simple. Le menu est animé sous forme d'une succession d'images qui reprend quelques scènes marquantes en version 'dessin' et non en version 'réelle'.

Concernant la piste son, elle est disponible en anglais, en français et en audiodescription. Quant au sous-titrage, il est disponible en français et sourds & malentendants.

A noter que le niveau sonore est assez inégal.

Même animation pour le menu des bonus :

Liste des bonus :

  • Commentaire audio des réalisateurs Josh Gordon et Will Speck (VO)

  • Lancer une fête au bureau (11'21" - VOST)

Forcément c'est le premier bonus qui est le plus intéressant car de la première à la dernière image, les réalisateurs Josh Gordon et Will Speck commentent leur film. L'occasion de partager des anecdotes de casting et de tournage. Vraiment très informatif mais on regrette que cela ne soit disponible qu'en VO.

Le second bonus, bien que plus court, n'est pas inintéressant car on se retrouve sur le plateau au moment des tournages. Interviennent les équipes techniques (producteurs, réalisateurs) mais aussi artistiques (acteurs) pour nous faire L'occasion d'apprendre que si pour nous spectateurs, l'action se passait à Chicago, il n'en a rien été. La production s'est en effet déplacée de Chicago (pour les scènes extérieures) à Atlanta (où il faisait 26°).

Vu la bonne humeur qui règne, on serait bien resté plus longtemps pour assister aux improvisations de tout ce petit monde.

Note : 14/20

#JoyeuxBordel #MetropolitanVideo

19 vues
Please reload

© 2016 - 2020