• Grae Leigh

[Test DVD/Blu-Ray] Insurrection, l'édition DVD


Découvrez notre test de l'édition DVD du film Insurrection sorti le 21 avril 2017 chez Metropolitan Vidéo.

L'édition testée

Grâce à Metropolitan Filmexport nous avons eu entre les mains la version test (= sans emballage grand public) de l'édition DVD (14.99 € sur Amazon).

Synopsis

Dans l'Iran post-révolutionnaire, une famille voit son destin basculer suite à l'arrestation du père, Isaac Amin, un marchand de bijoux et citoyen respectueux de la loi. Accusé d'être un espion, il est envoyé dans une prison secrète. Pris au piège d'événements qui le dépassent, Isaac ne peut compter que sur sa femme pour échapper à la tyrannie et trouver une issue. Mais les tensions se font de plus en plus vives mettant en péril l'avenir même de la famille.

Le film

Le film de Wayne Blair s'ouvre sur une période heureuse pour la famille Amin : sur l'air de Stayin' Alive des Bee Gees, amis et famille viennent fêter le départ pour les États-Unis du fils aîné.

Dès les premières minutes, l'inquiétude palpable d'Isaac (Adrien Brody) est source de conflit avec sa femme Farnez (Salma Hayek). Nous sommes en Iran huit mois après la fuite du Shah (donc septembre 1979) et le climat anxiogène inquiète l'homme d'affaire.

L'avenir lui donne raison rapidement lorsqu'il est arrêté par les Gardiens de la Révolution et emprisonné. On lui reproche ses voyages en Israël (où il a encore de la famille) ou encore des écrits de sa femme. Mais au fur et à mesure de sa détention, et des tortures subies, on apprend que c'est également son frère qui les intéresse.

Au dehors, Farnez fait tout pour retrouver son mari, tout en faisant face aux perquisitions des Gardiens (qui ressemblent plus à des confiscations) et en composant avec le changement des personnes gravitant autour d'elle depuis des années.

Pendant la grande majorité du film vont donc se dérouler en parallèle leurs deux histoires : lui à l'intérieur, elle à l'extérieur. Chacun prisonnier de son propre univers.

Insurrection est clairement porté par ses deux acteurs principaux : Adrien Brody et Salma Hayek. Chacun nous livre une interprétation sans faille et fait montre de son talent.

Le film repose sur leurs épaules et non sur une profusion d'effets spéciaux ce qui est très appréciable à notre époque de blockbusters dix fois par an.

Face/à côté d'eux, deux rôles secondaires se démarquent particulièrement : Shohreh Aghdashloo dans le rôle de Habibeh et Alon Aboutboul dans celui de Mohsen.

Chacun va évoluer de manière différente mais intéressante. Ils commencent le film avec leurs certitudes mais les évènements d'Insurrection vont les changer.

Bien sûr le film n'est pas exempt de défaut.

Il y a notamment ces bougés de caméra qui ne sont pas du plus bel effet et donne carrément le tournis.

On pourrait aussi lui reprocher d'être tourné en anglais et non en persan, ce qui, à mon sens, lui aurait donné plus de force. En effet, il n'est jamais évident de réaliser des films comme celui-ci et, pour peu qu'on lise d'autres critiques, beaucoup lui font le reproche d'être trop "américanisé", de donner une version tronquée de la vérité.

En étant plus factuel au début (utilisation appuyée d'images d'archives par exemple), cela aurait sans doute permis de désamorcer cette polémique.

Face aux évènements, j'avoue avoir été tentée à de nombreuses reprises d'avancer jusqu'à la fin du film pour savoir qui allait sortir d'Iran ... certes Insurrection, The Septembers of Shiraz en VO, est l'adaptation du livre éponyme de Dalia Sofer donc on espère que la famille en sortira indemne.

Mais, petit conseil de ma part, il faut tenir bon et ne pas se spoiler en allant voir la fin. Il faut suivre l'histoire de A à Z.

Un film nécessaire à notre époque de grands bouleversements et qu'Alon Aboutboul résume assez bien : la banalité du mal.

Note : 15/20

L'édition

Ayant reçue la version test de l'édition DVD, nous ne pouvons commenter son emballage.

L'habillage numérique est assez simple. Le menu principal se compose de vidéos du film.

Concernant la piste son, elle est disponible en 5.1 anglais et français. Quant au sous-titrage, il n'est disponible qu'en français.

Rien à redire sur la piste son dont le choix est présenté sur une image fixe.

Même chose pour le menu des bonus avec son image statique :

Liste des bonus :

  • Making of (23'52" VOSTFR)

  • Bandes-annonces

Insurrection ne compte au final qu'un bonus qui lui soit propre.

Reportage en coulisses pendant le tournage du film à Sofia avec le réalisateur, la scénariste et les acteurs principaux et secondaires.

Informatif mais trop court et clairement incomplet.

On aurait aimé en savoir plus, notamment les différences entre le livre et son adaptation ou encore quelle marge de manœuvre leur a laissé l'auteure.

Les bandes-annonces sont au nombre de cinq : Free state of Jones, Insurrection, La fille du train, Tu ne tueras point et Une vie entre deux océans, tous sorties entre février et avril 2017.

Note : 12/20

#Insurrection #MetropolitanVideo

28 vues0 commentaire