• C. R-H.

La critique du roman Amours de Leonor de Recondo


« En 1908, dans le huis clos d'une maison bourgeoise du Cher, s'épanouit le sentiment amoureux le plus pur- et le plus inattendu. Victoire, précipitée dans un mariage arrangé avec un notaire, attend depuis cinq ans un fruit de cette union malheureuse. Lorsque la bonne de dix-sept ans, Céleste, tombe enceinte : cet enfant sera celui du couple, l'héritier Boisvaillant tant espéré. Victoire n'a pas la fibre maternelle, et le nourrisson dépérit. Céleste, mue par son instinct, décide de porter secours à l'enfant à qui elle a donné le jour... ».

Le livre porte bien son titre, on y parle d’amourS, conjugal, filial, extra conjugal… Le résumé ne m’avait pas préparé à une des histoires d’amour du livre, et je n’ai pas eu la « flamme » pour celle-ci, je n’arrive pas à savoir pourquoi. Trop de pudeur dans l’expression des sentiments peut être ?

C’est un livre qui se lit très vite, il y a peu de pages, et c’est une écriture fluide, très agréable.

Cependant, mon avis est mitigé, surtout concernant la fin, qui m’a «déçue» si je puis dire, même si elle pouvait difficilement être autre.

En revanche, la place des femmes dans cette société, très bien décrite, m’a fait réfléchir sur nos avancées, même si encore énormément de chemin reste à faire.

Un livre pas forcément réservée aux femmes, les hommes y apprendront aussi beaucoup …

Ma note : 13/20

#LeonordeRecondo #Amours

21 vues0 commentaire
Please reload

© 2016 - 2020