• Grae Leigh

Review des épisodes 1x03 et 1x04 de Designated Survivor


Tom jongle entre une atteinte à la sécurité et la préparation de sa première interview télévisée alors que le FBI continue d'enquêter sur l'attentat du Capitole (1x03)

Kirkman apprend qui est derrière l'attaque et doit composer non seulement avec la perspective d'une guerre, mais aussi avec la préparation de troubles intérieurs. Kirkman charge Emily de surveiller la situation intérieure, tandis qu'Alex demande de l'aide à Hookstraten (1x04)

Les épisodes

  • 1x03 - The Confession.

  • 1ère diffusion : 5 octobre 2016.

  • Chaîne de diffusion : ABC.

  • 1x04 - The Enemy.

  • 1ère diffusion : 12 octobre 2016.

  • Chaîne de diffusion : ABC.

Notre avis

Troisième, et ultime, débat présidentiel américain oblige, pas de diffusion de nouvel épisode hier soir.

L'occasion de revenir sur les deux précédents, diffusés respectivement les 5 et 12 octobre.

The Confession (épisode 1x03) débute quelques secondes après le précédent (The First Day) et résout ainsi son cliffhanger : qui a pu émerger vivant(e) de l'attaque meurtrière sur le Capitole ? Sur certains pensaient au Président, et entrevoyaient ainsi une lutte pour la reprise du poste de Commandeur en Chef, ils devront se contenter d'un sénateur (et ce n'est pas l'ami de l'agent fédéral Wells, incarnée par Maggie Q).

Une bonne nouvelle dans un climat bien morose car si les événements se sont calmés au Michigan, la Nation peine, à raison, à se relever de la pire attaque depuis le 11 septembre 2001.

C'est d'ailleurs un des rares défauts que je trouve à Designated Survivor depuis le début, une concentration trop importante sur le microcosme de la Maison Blanche en oubliant quelque peu ce qui se passe au niveau national (les USA ont quand même perdu leur Président) voir international.

The Confession va clore certaines histoires débutées dans le pilote : le fils Kirkman dont la qualité de trafiquant est révélée à sa mère (avec LA pire excuse jamais imaginée !!) et la nomination du chef de cabinet.

Étaient en lice Emily Rhodes (Italia Ricci), chef de l'équipe de Kirkman et sa collaboratrice depuis son entrée en politique et Aaron Shore (Adan Canto).

Et le moins que l'on puisse dire, c'est que Kirkman fait un choix étonnant suite à certaines actions de celui des deux qui emportera le poste !

Alors que Kirkman va donner sa première interview télévisée et qu'il doit toujours décider de qui héritera du poste de chef de cabinet, la Maison Blanche est victime d'une attaque informatique.

Si certains se demandent à raison pourquoi la cible préférée de l'Amiral Chernow irait jusque là plutôt que de simplement revendiquer l'attentat, Kirkman est, comme souvent depuis le pilote, la voix de la raison et son opinion est bien souvent celle du quidam derrière son écran.

Et c'est exactement ce qu'on attend de la part de cet homme qui est un novice total dans le rôle. Comme il l'indique dans sa première interview télévisée, le poste suprême n'a jamais été dans sa ligne de mire.

Mais au cours de cette première interview, un secret est révélé qui a des conséquences désastreuses pour Kirkman qui peine toujours à assoir son autorité. Non seulement cela jette de l'huile sur le feu dans ses relations avec le général Cochrane (Kevin McNally) et le gouverneur Royce (Michael Gaston), mais cela envenime également celles avec Tyler Richmond (Colin Woodell), le fils du Président assassiné. Sur ce dernier point, la résolution est un peu rapide après une situation tendue qui met en avant l'autre survivante, Kimble Hookstraten (Virginia Madsen).

La fin de l'épisode laisse planer le doute quant aux actions du tout nouveau chef de cabinet ... des actes qui peuvent se lire dans les deux sens et dont nous aurons sans nul doute l'explication dans les semaines à venir.

Pour la résolution de la situation avec les deux autres (Cochrane et Royce) il faut attendre l'épisode #4, The Enemy.

Et là je l'admet sans honte, j'ai applaudi des deux mains les actions de Kirkman.

Bizarrement, des quatre épisodes diffusés jusqu'à présent, The Enemy est celui qui est le moins loué par les téléspectateurs. Ces derniers reprochent en effet à Kirkman (impeccable Kiefer Sutherland) d'avoir (déjà) perdu son authenticité et d'être devenu un Président comme les autres.

Personnellement, je serais davantage nuancée sur cette vue, oui Kirkman prend des décisions qui dérangent mais après avoir essayé 'sa' manière, il doit aussi obtenir des résultat s'il veut avancer. Si en 2011 les USA ont perdu des civils, là c'est la tête de l'état qui a été décapitée.

Et il ne peut pas révolutionner le fonctionnement des institutions à sa guide.

Côté survivant de l'attaque du Capitole, l'agent Wells (Maggie Q) est déterminée à prouver que sa survie prouve son implication. Mais la jeune femme fait chou blanc et va devoir se rendre à l'évidence que la mort de son amant et la survie de McLeish ont des conséquences sur elle.

Si on espère que le personnage incarné par Maggie Q va s'étoffer, j'avoue mal comprendre les réactions des téléspectateurs sur les réseaux sociaux. Beaucoup semblent considérer que son rôle est sans intérêt dans la mesure où, plus qu'un agent fédéral, elle était la maîtresse d'un homme marié. Une telle réaction en 2016 me laisse totalement sans voix.

Côté staff, une décision doit être prises concernant le porte parole de la Maison Blanche, celui qui va s'adresser à la presse. Si le conseiller par intérim se fait dévorer tout cru, on salue la nomination de Seth Wright (Kal Penn) que l'on sentait venir gros comme une maison, on apprécie les raisons derrière la décision.

Si celle d'Aaron sont logiques, celles de Kirkman le sont tout autant.

Si le premier pense à court terme, le second est plus dans le long terme et entrevoit les défis futurs à affronter.

Très peu de réserves sur ces deux épisodes qui sont dans la droite lignée des deux précédents et nous entraînent toujours plus profondément dans les arcanes du pouvoir américain.

Designated Survivor est vraiment une excellente série qui fleure bon The West Wing ... dommage qu'elle ai perdu 3 millions de téléspectateurs (10.07 millions vs 7.00 millions) depuis le pilote.

Note 17/20

En bref

Points positifs :

  • la montée en puissance attendue de Kimble Hookstraten,

  • une résolution crédibles des relations conflictuelles latentes depuis le pilote,

  • une évolution de carrière logique pour Seth.

Points négatifs :

  • le bashing ès réseaux sociaux du personnage de Maggie Q,

  • le choix du chef de cabinet.

#DesignatedSurvivor #TheConfession #TheEnemy

Please reload

© 2016 - 2020