• Grae Leigh

Review de l'épisode 1x01 de Conviction


La première affaire que Hayes pousse son équipe à considérer est celle d'Odell Dwyer, un très bel ancien joueur de football de lycée, en prison depuis huit ans pour le meurtre de sa petite amie. Le CIU a seulement cinq jours pour déterminer s'il y a eu un mauvais traitement de la preuve, si une confession est invalide ou si un témoin s'est trompé - cinq jours pour donner à Wallace les éloges qu'il veut pour la première affaire du CIU et, peut-être, pour Hayes de gagner le respect qu'elle mérite.

L'épisode

  • 1x01 - Pilote

  • 1ère diffusion : 3 octobre 2016

  • Chaîne de diffusion : ABC.

Notre avis

C'est donc à Hayley Atwell, ex super agent du SHIELD Peggy Carter, que revient la lourde tâche de reprendre la case horaires laissée vacante sur ABC par l'annulation de Castle.

Face à elle, la nouvelle série de NBC, Timeless.

Qui donc est Hayes Morrison ? La fille d'un ancien Président des États-Unis, brillante avocate diplômée de Harvard mais qui a quelques problèmes de comportement et d'addictions.

Sa dernière arrestation est l'occasion pour son vieil ennemi procureur (Cahill) de la recruter pour prendre la tête de sa nouvelle unité, la Crime Integrity Unit, chargée de vérifier qu'un tel ou une telle n'est pas emprisonné(e) pour un crime qu'il/elle n'a pas commis.

A ses côtés une équipe où chaque membre à sa spécialité (forensics, police, etc) et on apprend au fil du pilote que chacun cache un secret. Certes c'est éculé mais on nous évite les oies blanches redresseuses de tort. Là on a plus à faire à des gens qui veulent se racheter et/ou prouver leur place.

Dans le rôle principal, Atwell est crédible et efficace. Le seul souci, c'est que de peste à la langue aiguisée au début de l'épisode, elle passe bien trop vite à celui de patronne. On aurait vraiment aimé que cela dure 2 ou 3 épisodes (la commande initiale d'ABC porte sur 13 épisodes) et on espère qu'elle gardera quelques réparties assassines pour la suite.

Hayes n'a comme marge de manœuvre que le choix des dossiers puisque c'est Wallace qui a mis l'équipe sur pieds. Il est d'ailleurs étonnant que Hayes leur fasse d'entrée confiance.

L'équipe est crédible avec une mention particulière pour Merrin Dungey (que je n'avais pas reconnue sans son costume ès Chevalier du Zodiaque arboré dans Once Upon A Time) et Emily Kinney (bien connue des fans de The Walking Dead). Avis réservé pour l'instant pour Shawn Ashmore, que l'on voit finalement peu dans ce pilote. Comme le poste de Hayes devait être le sien, je m'attendais à ce qu'il soit un peu moins respectueux des barrières et empiète sur les plate-bandes de Hayes.

Gros bémol sur l'ancienne Première Dame (Harper Morrison incarnée par Bess Armstrong) dont le discours sonne faux et bien trop préparé. Qui plus est, si la série se déroule en 2016, pourquoi faire une référence à Oprah Winfrey qui ne fait plus de talk show depuis 2011 ?

Personnellement je suis curieuse de voir les affaires suivantes = Conviction connaitra-elle toujours des happy endings en innocentant toujours les personnes sur lesquelles ils enquêtent ? A voir ...

Au final Conviction est conforme à ce qu'on en attendait, une série procédurale pour prendre la suite de Castle. Elle paie cependant son manque d'originalité en se faisant déjà distancer par Timeless en terme d'audience (5,17 millions de téléspectateurs vs 7,60).

Note 12/20

En bref

Points positifs :

  • un rôle féminin principal,

  • retrouver Eddie Cahill (ex Don Flack dans Les Experts Manhattan) dans un rôle plus important,

  • une présentation des différents membres de l'équipe plutôt fluide,

  • une série procédurale qui ne se vend pas pour autre chose.

Points négatifs :

  • une série qui ne sort pas franchement du lot,

  • un manque d'originalité qui pourrait être dommageable face à Timeless.

#Conviction

4 vues0 commentaire
Please reload

© 2016 - 2020