• Grae Leigh

Review de l'épisode 1x01 de The Exorcist


Quelque chose ne va pas dans le foyer Rance. Angela Rance soupçonne une possession démoniaque et fait appel à l'aide de deux prêtres : le progressiste, mais naïf, Père Tomas Ortega et le guerrier saint brisé, le Père Marcus Keane.

L'épisode

  • 1x01 - Chapter One: And Let My Cry Come Unto Thee

  • 1ère diffusion : 23 septembre 2016

  • Chaîne de diffusion : FOX.

Notre avis

En ce début de saison 2016-2017, la FOX allait-elle transformer la passe de trois après les très bons pilotes de Lethal Weapon et Pitch ?

Et la réponse est fort heureusement oui.

Je dis fort heureusement car après le nullissime MacGyver, je me voyais mal endurer 42 nouvelles minutes d'un pilote unregardable.

Donc la FOX, à part le très mauvais Bull, a tout bon en ce début de saison avec Lethal Weapon (reboot), Pitch (création originale) et The Exorcist (suite).

Car The Exorcist se veut une adaptation du roman éponyme de William Peter Blatty sorti en 1971, et qui a bénéficié d'une adaptation très réussie en 1974.

Bon je vais être honnête trente secondes en vous avouant ne pas avoir vu le film en entier. Les films d'horreur ce n'est pas mon truc (en particulier The Exorcist sorti l'année de ma naissance) mais sous forme de série, cela m'intéresse davantage.

Mais faire une suite à The Exorcist c'est être attendu au tournant par les fans d'un film qui a rapporté plus de 400 millions de dollars de recettes au box-office mondial (pour un budget, publicité comprise, d'à peine 15). Un record inégalé pour un film classé R, interdit aux moins de 16 ans à sa sortie, et qui est toujours interdit aux moins de 12 ans.

The Exorcist version série se veut donc être une suite au film sorti en 1974 et réalisé par William Friedkin.

Les références sont d'ailleurs nombreuses dans le pilote (notamment une coupure de presse) mais elles sont suffisamment bien faites pour ne pas être pesantes et que le pilote suive son propre chemin.

Dans ce pilote, réalisé par Rupert Wyatt, trois histoires s'entremêlent, toutes autour du thème de la religion : celle de la famille Rance, celle du père Ortega et celle du père Keane.

La première a des soucis avec sa famille, notamment sa fille qu'elle croit possédée. Certes croyante, elle est aussi chef d'entreprises donc sa démarche est difficile.

Le second aspire à devenir prêtre même s'il n'a jamais entendu l'appel de Dieu , il semble avoir eu une relation avec une femme.

Le dernier s'est déjà frotté au démon dans une favela de Mexico City il y a quelques mois.

Toutes leurs histoires vont se croiser et converger en cet épisode pilote pour lancer les douze épisodes suivants.

Avec ce type de production, notamment quand on découvre l'identité de la personne possédée dès la fin du pilote, il faut faire attention au rythme et au ton afin de ne pas être trop élitiste. Et The Exorcist y réussit plutôt bien car il ne s'adresse pas uniquement aux fans de films d'horreur ou à ceux en quête de réponse spirituelle. Avec son heure de diffusion (21h le vendredi soir), la série se veut destinée à un public assez large puisqu'elle n'est pas interdite aux moins de 12 ans.

Côté interprétation, trois acteurs se détachent du lot : Geena Davis, Alfonso Herrera et Ben Daniels. Je suis plus réservée sur Brianne Howey et Hannah Kasulka dans les rôles des filles Rance. A voir si elles vont se révéler au fur et à mesure qu'avancera la série.

Un autre sujet d'inquiétude en ce qui me concerne est la révélation si tôt de l'identité du démon. Afin d'y palier, sera-t-il un démon statique ou changera-t-il d'hôte au cours des douze prochains épisodes ? Et est-ce le retour de Pazuzu ou avons-nous à faire à un autre démon ?

Autant de questions qui prouvent que le pilote de The Exorcist a réussi à nous intéresser, suffisamment pour revenir pour le second épisode (Chapter Two : Lupus in Fabula) qui sera diffusé ce vendredi.

A noter que ce pilote a rassemblé quelques 2,904 millions de téléspectateurs vendredi soir.

Note 14/20

En bref

Points positifs :

  • une ambiance pesante à souhait,

  • une photographie qui sert à merveille l'ambiance générale du pilote,

  • des personnages principaux auxquels on s'attache rapidement,

  • des acteurs plus que crédibles (Geena Davis, Alfonso Herrera et Ben Daniels en tête).

Points négatifs :

  • un rythme inégal,

  • des jump scares qui ne fonctionnent pas toujours,

  • une réserve sur les capacités de l'actrice hôte du démon.

#TheExorcist

Please reload

© 2016 - 2020