• C. R-H.

La critique de Fräulein France de Romain Sardou


« Septembre 1940. Après la débâcle, l’Occupation commence. A Paris, les Allemands profitent de tous les plaisirs. Au Sphinx, la célèbre maison close, l’arrivée d’une nouvelle pensionnaire fait sensation. Mademoiselle France est d’une beauté troublante. Elle ne «monte» qu’avec le gratin de l’armée allemande. Que cache-t-elle derrière son apparente froideur ? Rien de ce qu’elle fait ou dit n’est laissé au hasard. Fräulein France a sa propre guerre à mener… ».

J’ai lu pas mal de livres de Romain Sardou, c’est un auteur que j’aime beaucoup, son écriture est fluide, prenante, et les styles de ses livres sont tous différents, à des époques différentes.

Il a l’art de mélanger faits historiques et fiction.

Ce roman là ne déroge pas à la règle.

Les personnages sont peut-être un peu moins fouillés que d’habitude. On aimerait être dans la tête des protagonistes parfois, mais cela reste un bon roman, qui m’a permis par la même occasion de découvrir des évènements que je ne connaissais pas, cette période de l’histoire n’étant pas du tout ma tasse de thé…

Un bon roman pour cet été, je vous le conseille vivement !

Ma note : 14/20

#RomainSardou #FräuleinFrance

7 vues0 commentaire