• Grae Leigh

Independence Day - Resurgence : La critique


Longtemps évoquée, une suite au film Independence Day sorti en 1996 a finalement vu le jour cette année.

Sorti aux USA/Canada le 24 juin dernier, il faudra patienter jusqu'au 20 juillet pour le voir en France.

A l'annonce du projet, on avait certes grincé des dents face à l'absence de nouvelles idées mais on avait été rassurés quand Roland Emmerich avait repris sa place derrière la caméra.

Les chiffres du week-end de sortie ont peiné à décoller et les premières critiques ont descendu le film en flammes. Mais grande fan du premier opus, j'ai profité de mes vacances à Vancouver pour voir le film avant sa sortie en France.

Et en en sortant, ma réaction a été : où est-ce que je peux me faire rembourser ?

Pourtant je suis plutôt bon public, j'adore les films pop-corn estivaux.

Mais il n'y a rien à sauver sur ce film qui dure 2h02 ...

Certes, sa sortie en 2016 lui fait bénéficier de l'amélioration des effets spéciaux mais c'est à peu près la seule chose qui est potable dans le film d'Emmerich. Mais enchaîner les scènes d'action ne peut faire oublier un scénario fantôme.

Le scénario est bourré d'invraisemblances et de gros trous ... les nouveaux personnages n'ont pas la qualité et la profondeur de leurs prédécesseurs.

Certes prendre la suite de Will Smith est mission impossible, mais Liam Hemsworth n'est clairement pas à la hauteur de la tâche.

Intégrer des personnages liés au précédent opus (le fils de Hiller, la fille de Whitmore) est sur le papier une bonne idée mais malheureusement c'est très mal utilisé. On nous explique à peine leur passé alors qu'on s'appesantit sur leur importance. Vraiment étrange.

Quant aux personnages qui font leur retour, leur traitement est très inégal.

Le Docteur Levinson (Jeff Goldblum) est méconnaissable, le Dr. Brakish Okun (Brent Spiner) est une caricature, seul l'ex Président Whitmore (Bill Pullman) arrive à tirer (un peu) son épingle du jeu.

Si dans Independance Day les discours patriotiques faisaient frissonner, dans Resurgence ils laissent totalement froids et tombent au pire des moments !

Quant aux belliqueux extraterrestres ... j'ai envie de dire : tout ça pour ça ?

L'accroche du film est 'nous avons eu 20 ans pour nous préparer, eux aussi' ... et bien revenez dans quarante ans, on aura peut-être fait des avancés utiles ! Car dans ID2, comme dans ID, les défenses mondiales sont balayées en quelques minutes, on retrouve vraiment un déroulé bien trop proche du film de 1996.

Et que dire de toutes ces scènes qui ne sont que des recuscées du premier opus ? On frise le plagiat !!

Quant à l'union planétaire ... une vaste blague car, encore une fois, ceux sont les Etats-Unis, qui doivent un bouclier à toute épreuve, qui mènent encore et toujours la danse.

Franchement, un film à éviter ... préférez vous replonger dans le premier opus, disponible en édition spéciale 20ème anniversaire depuis quelques semaines.

Rendez-vous ici même la semaine prochaine pour la critique du Ghostbusters de Paul Feige.

Note 6/20

#IndependenceDay2 #Resurgence #RolandEmmerich

10 vues0 commentaire
Please reload

© 2016 - 2020