• C. R-H.

Le livre perdu des sortilèges (Harkness) : La critique


Cela faisait longtemps (hum, hum) qu’on ne nous avait pas servi du vampire, de la sorcière, de la magie et des démons…

En revoici en revoilà dans cette trilogie ! MAIS, c’est bien. Oui, du moins pas mal, surtout le premier Tome. C’est bien écrit, et visiblement bien traduit en français. Les descriptions sont claires, on imagine bien les personnages et les décors, surtout pour toutes les parties qui se passent en France.

Il y a un peu de caricature dans ces sorcières et vampires, et j’ai trouvé que 3 Tomes étaient un peu excessifs. Une bonne partie du Tome 2 se passe dans le passé, au Moyen-Âge pour être exacte, et j’ai trouvé ça long et parfois confus.

Quant au troisième et dernier Tome, il était un peu long aussi, ou alors c’est moi qui était impatiente de lire la fin… Mais je suis sûre que comme moi, vous faites partie de ces lecteurs qui reculent au maximum la lecture de la fin d’un livre qui vous passionne. Ce ne fut pas le cas ici, bon signe ou mauvais signe, je ne saurai le dire. J’ai fermé ce dernier livre en n’étant pas assez attachée aux personnages pour me dire qu’ils allaient me manquer.

On reste dans l’histoire d’amour entre un beau vampire et une jolie sorcière, et même si ce n’est pas aussi gnian-gnian que dans Twilight, on reste dans les idéaux de l’Amour avec un grand A, mariage, solidarité du clan, et compagnie. Très « vieille France ». Et pour tout dire, c’est assez misogyne, le côté ultra protecteur de l’amoureux transi vampire est très vite horripilant, et on se demande comment une jeune femme aussi moderne et « libérée » peut rester avec un homme pareil !

Pour ma part, c’est une lecture que je conseille particulièrement pendant les vacances qui s’annoncent, cela aère bien l’esprit, on se prend à s’imaginer vivre dans les conditions du Moyen-Âge…

#DeborahHarkness #Lelivreperdudessortilèges

1 vue0 commentaire
Please reload

© 2016 - 2020