Review de l'épisode 1x01 de la série No Tomorrow

07/10/2016

Evie, une évaluatrice contrôle qualité ayant une aversion pour le risque tombe amoureuse de l'esprit libre de Xavier seulement pour découvrir qu'il vit sa vie de cette façon parce qu'il croit que l'apocalypse arrive. 

 

L'épisode

  • 1x01 - Pilot

  • 1ère diffusion : 4 octobre 2016

  • Chaîne de diffusion : The CW.

 

Notre avis

Quelle déception que cette production The CW !

 

Suite à la diffusion de la bande-annonce, j'avais pourtant de grands espoirs (quelque chose de drôle, d'enlevé, de frais et novateur avec un zest de politiquement incorrect) mais au final, c'est un grand sentiment d'échec.

 

Personnellement, je me suis retrouvée à m'ennuyer à partir du milieu de l'épisode ... le départ était bon, une revisite pas idiote du bon vieux Carpe Diem, des acteurs agréables à regarder et qui développent une certaine alchimie au fur et à mesure que l'épisode avance.

 

Mais le format 42 minutes ne sied guère à cette production de Scott McCabe, Tory Stanton et Corinne Brinkerhoff, adaptation de la série brésilienne Como Aproveitar o Fim do Mundo.

Il vaudrait mieux un format plus court, type 23 minutes comme The Good Place, pour garder le bon rythme initial.

 

En ces temps où les thèses du complot et de conspiration sont légions, j'ai également du mal à croire que Xavier n'est jamais trouvé le moyen de faire du bruit autour de son idée via les réseaux sociaux.

 

Pourtant l'idée n'est pas mauvaise de faire se rencontrer deux êtres aux personnalités opposées : Evie la contrôleuse qualité et Xavier l'esprit libre.

 

 

Donc No Tomorrow a un concept qui peut se révéler intéressant en ajoutant un vrai grain de folie dans tout ça ... mais j'ai du mal à imaginer dans quelle direction va aller la série.

 

Si elle se contente de nous montrer Evie et Xavier dans leur vie de tous les jours en attendant l'Apocalypse, faisant ce que bon leur semble, cela risque de tourner en rond dès le second épisode.

 

Mais peut-être qu'il y aura quelque chose de novateur dans la suite, les épisodes pilote servant bien souvent à dresser le portrait des personnages ... mais là, passé le second épisode, je suis plus enclin à faire une review en fin de saison que de me farcir les épisodes 3 à 13 (s'il n'y a pas prolongation).

 

Rendez-vous avec l'épisode 2 (No Crying in Baseball) le 11 octobre pour avoir la réponse ...

 

 

Note 11/20

 

En bref

 

Points positifs :

  • l'attitude réaliste de Timothy (Jess Rath, Alak Tarr dans Defiance) face aux hésitations de sa fiancé,

  • une version moderne du bon vieux Carpe Diem (dans sa version épicurienne et non hédoniste),

  • deux acteurs principaux dont l'alchimie s'installe graduellement.

 

Points négatifs :

  • des rôles secondaires inégaux,

  • une famille insupportable qui gravite autour d'Evie,

  • un rythme inégal qui s’essouffle très rapidement,

  • des situations auxquelles on a du mal à croire en 2016.

 

 

Please reload