Person of Interest : Review épisode 5x12 [.Exe]

15/06/2016

 

Notre avis

 

 

A une semaine de tirer sa révérence, la série de CBS nous livre un épisode inégal dont on attendait bien mieux. Mais Michael Emmerson y est impérial.

 

A l’approche de la fin, et depuis le début de son voyage en solitaire entrepris à la fin de The Day The World Went Away, il est logique que Harold Finch soit le personnage central de cet avant-dernier épisode.

 

Il est le (co)créateur de La Machine, et si personnellement je continue à trouver suspect que ce soit le décès de Samantha ’Root’ Groves qui lui ai enfin fait comprendre la nécessité de certaines actions pour supprimer Samaritain, et en tant que tel, il se doit de rectifier les choses. Seul.

 

 

Sauf que Reese et Shaw, avec l’aide de La Machine, vont se démener pour le retrouver et lui apporter leur aide.

Le retour éclair au QG souterrain est l’occasion de retrouver Bear (il doit avoir une réserve de croquettes inépuisable !) et me laisse assez perplexe sur deux points relatifs à Sameen Shaw : où avait-elle disparu à l’issue de Synecdoche ... et son absence d’objection à se retrouver en ce lieu ... scènes tournées non diffusées ou gros trous dans le scénario ? J’avoue hésiter.

 

Les shooters (ardents fans/défenseurs du couple Shaw/Root) auront même droit à une scène de quelques secondes pas si anodine que ça pour la toute fin de l’épisode.

 

 

Seul compagnon de route de Finch depuis deux épisodes, La Machine prouve à quel point elle connait son (co)créateur. Et c’est au travers de simulations qu’elle lui montre ce que le monde aurait été pour les membres de la Team Machine si elle n’avait pas existé. Et l’aide à mettre son plan à exécution, quelles qu’en soient les conséquences pour elle.


L’occasion de retours qui, s’ils nous laissent un brin nostalgique, démontrent que même sans la variable Machine dans l’équation, tous n’auraient pas forcément eu une existence heureuse et satisfaisante.

 

 

Mais ces simulations ne peuvent remplacer l’humain et l’avenir retiendra vraisemblablement de cet épisode les scènes entre Finch (Michael Emmerson) et Greer (John Nolan). Si elles peuvent paraître longues et des redites de discussions précédentes, elles sont capitales tant au niveau des hommes que de l’intelligence artificielle que chacun d’eux défend.

Les toutes dernières secondes de l’épisode voit le plan de Finch se révéler être un succès avec un Samaritain infecté par le virus ice-9 ...

 

 

En assemblant les éléments du puzzle, on se doute de l’issue de la série et on prépare les mouchoirs pour la semaine prochaine car il est évident que les IA ne seront pas les seules à rester sur le carreau ... Return 0 s’ouvrira-t-il de la même manière que B.S.O.D. ? C’est plus que probable ...

 

 

 

 

Note 16/20

 

Épisode 5x12 - .Exe

Synopsis

Alors que Reese et Shaw s'échine à rattraper Finch, il infiltre une installation gouvernementale de sécurité maximale dans une mission désespérée qui pourrait signifier la fin non seulement pour Samaritain, mais pour lui-même et La Machine.

 

 

Casting régulier
Jim Caviezel (John Reese)
Michael Emerson (Harold Finch)
Kevin Chapman (Lionel Fusco)
Sarah Shahi (Sameen Shaw)
Amy Acker (Root)

 

 

Invités

Michael Potts (Travers)

Ebon Moss-Bachrach (Cole)

Jean Brassard (Claude Bertrand)

William Popp (McManus)

Alex Manette (Barnett)

Patrick Byas (Guard)

Pasha Pellosie (Desk Guard)

Fisher Neal (Sgt. Neal)

Alfredo Narciso (Patrol Uni)

Quincy Darius Delince (Valet)

Lorrie Odom (Woman)

Marlon Perrier (Security Agent)

Jeremy Burnett (Samaritan Cop)

 

Scénaristes

Greg Plageman et Erik Mountain

 

Réalisateur

Greg Plageman

 

Please reload