• Grae Leigh

[Critique livre] CSU tome 1 : Portée disparue de Caroline Terrée


Résumé

Sur le parking d'une forêt de Vancouver, la voiture d'une jeune femme est retrouvée abandonnée. C'est celle de Rachel Cross. 24 ans, étudiante... et fille unique d'un sénateur américain multimillionnaire. Fugue ? Enlèvement ? Assassinat ? Pour Kate Kovacs et son équipe du CSU (Crime Support Unit), tout est possible. Et le temps est compté...

Format

Kindle (9 € 99 sur Amazon)

Disponible également au format broché (~13€).

Edition

2016 - 200 pages

L'auteur (source : Amazon)

Caroline Terrée est auteur et graphic designer. Née à Toulouse (France), elle vit depuis 1990 à Belfast (Irlande du Nord). Depuis 2000, elle passe environ six semaines par an à Vancouver (Canada), ville dans laquelle se déroule la série CSU.

Mon avis

La série CSU, dont Portée disparue est le premier tome (paru en 2005), s'adresse plus à un public d'adolescents. Mais pourquoi diantre à mon grand âge (j'ai beau être jeune dans ma tête, j'ai quand même dépassée la quarantaine), me suis-je lancée dans cette lecture ?

Un peu par hasard en fait. Etant fan de Vancouver, la couverture est apparue dans mes 'conseils personnalisés' Amazon. Et forcément intriguée, j'ai fini par acheter le tome 1.

Qui dit tome 1 d'une série, dit présentation des lieux et des personnages. Et ce qui est valable pour un film ou une série télévisée, l'est également pour un livre.

Sur les 200 pages que comporte ce premier tome, Caroline Terrée s'emploie à établir le cadre de CSU : son personnage principal (l'agent fédéral Kate Kovacs), son équipe (dont chacun a une tâche bien définie) et le lieu (Vancouver). Et de manière à ne pas trop ralentir le rythme de l'enquête.

Sur ce point là, l'auteur réussit plutôt bien son coup.

Car s'il y a beaucoup de descriptions, c'est plus au niveau des lieux (pour qui connait la ville, on s'y croirait) et des situations. Une volonté sans doute d'en garder sous le coude pour les tomes à venir. Et puis Portée disparue ne fait que 200 pages, difficile dans ces conditions de tout dire sur les personnages dès le départ.

Côté écriture, c'est assez épuré voir simple, on sent un style adapté à la cible. Pas de grandes envolées de style, des phrases courtes, du vocabulaire courant. Les adultes qui parcourent ce tome 1 de CSU le trouveront parfois un peu lent, trop descriptif. Personnellement, cela ne m'a pas dérangé outre mesure car je connais bien la ville (j'y vais régulièrement depuis 20 ans) et je pouvais visualiser les lieux. Caroline Terrée ancre certes son récit dans la ville de Vancouver, mais elle n'en fait pas pour autant outre mesure la promotion. C'est une toile de fond comme une autre.

Mais on sent que l'auteur, au travers du personnage de Kate Kovacs, connait la ville et l'apprécie.

L'intrigue suit l'enquête menée pour retrouver Rachel Cross, fille d'un millionnaire américain. Disparue de nuit dans le plus grand parc de la ville, les indices sont minces pour débuter.

Les nombreuses descriptions permettent de se représenter assez aisément les scènes, la posture des différents personnages, les pensées de Kovacs, son raisonnement qui oriente l'enquête.

Peut-être que les tomes suivants nous permettront d'en savoir plus sur son équipe. Pour l'instant, on la voit au travers de ses yeux.

Côté action, c'est assez minimal, ni course poursuite ni fusillade dantesque ni violence gratuite. Là encore vu la cible (ados) et le format (200 pages), ce n'est pas très étonnant. Et c'est même plutôt reposant, au même titre qu'une série comme Les enquêtes de Murdoch (Murdoch Mysteries en VO).

Pour qui lit un peu de romans policiers, il ne sera pas bien difficile d'identifier le coupable parmi les trois proposés. On regrette d'ailleurs que ce soit si rapide, et que ce premier tome soit terminé en deux petites heures !! :(

En bref

Si Portée disparue ne laisse pas un souvenir impérissable, c'est cependant un bon premier tome qui plante le décor et les indices laissés sur le passé de Kovacs sont suffisants pour avoir envie d'en savoir plus.

Quand aux lecteurs à la recherche de nouveaux paysages, ce tome 1 de CSU devrait leur donner envie de découvrir Vancouver, surnommée la perle du Pacifique ...

Note

12/20

#Portéedisparue #CarolineTerrée #CSU

Please reload

© 2016 - 2020