• Grae Leigh

Petit retour sur la Paris Manga & Sci-Fi Show #24


C'est le week-end dernier que s'est tenue la 24ème édition de la convention parisienne. Quelques jours après sa clôture, et alors que nous travaillons sur les vidéos/photos des panels Sci-Fi, un petit avis sur ce bon cru.

Car oui, pour nous, la Paris Manga & Sci-Fi Show #24 est un bon cru, dans la droite ligne des précédents (nous n'avons assisté qu'aux éditions #22 et 23). L'ambiance est bonne, les bénévoles font un boulot épatant et les invités fort sympathiques. Certes tout n'est pas parfait (nous y reviendrons plus bas) mais la Paris Manga & Sci-fi Show reste un évènement où on peut venir en famille.

En résumé : vivement la #25 !

Les plus

Un lieu adapté

Contrairement à la Comic Con qui se cantonne à un lieu bien trop petit, la Paris Manga & Sci-Fi Show investit quelques 20 000 m² à la Porte de Versailles. Certes les allées sont quelque peu embouteillées mais on peut encore circuler.

Des espaces bien conçus

Notamment les scènes sont des espaces ouverts. On peut donc arriver en cours de route d'une conférence/d'un quizz, sans trop déranger les intervenants sur scène.

Quant au coin dédicaces, il est aussi très bien balisé et fonctionnel.

La possibilité de filmer/photographier les panels

Là encore, c'est une énorme différence avec la Comic Con qui interdit que soient filmés les panels (exemple : Eliza Dushku en 2016, pourtant trouvé sur YT). Pouvoir prendre toutes les vidéos/photos que l'on veut permet de garder des souvenirs inoubliables et aux absents de faire partie de la fête.

Une sécurité au top

A l'entrée du salon, fouille des sacs et palpation obligatoires. Sur place, les répliques d'armes sont interdites ce qui accroit ce sentiment de sécurité.

Des têtes connues

C'est peut-être un détail, mais revoir les mêmes bénévoles d'une édition à l'autre fait plaisir. On se dit qu'en coulisses l'ambiance est suffisamment bonne pour leur donner envie de revenir.

Les moins

Un quizz Sci-Fi dangereux

Subi à l'édition #23, le lancer de cadeaux dans le public est d'un danger sans nom. Loin d'être bon enfant, on se retrouve bien souvent bousculé et piétiné. Parer les attaques en se mettant hors de la mêlée (= sur les côtés) ne change rien (surtout quand la première rangée de chaises s'effondre sur un lancer de carton et que vos affaires se retrouvent piétinées).

Par pitié, repensez le concept ou mettez une protection quelconque, un jour prochain il y aura de vrais blessés !

Des retards trop nombreux

Certes les panels sont tributaires de tout ce qui les précède (interviews, dédicaces, photos) mais tout retard fait boule de neige sur les suivants. Sauf erreur de ma part, aucun panel n'a eu la durée annoncée (moyenne de 20-25 minutes).

Ce que vous découvrirez sur le site

Mis à part les panels Thomas Cyrix et Juniper (la faute à ma dédicace avec l'adorable Juliet Landau) et A (K)night in Paris (panne de batterie mais vous aurez une news récap rapidement) du samedi 30 septembre, vous aurez au final tous les autres panels de la scène #2 en vidéos et photos.

Samedi 30 septembre

  • Taupe 10 et Poisson Fécond,

  • Lita,

  • Allison Mack,

  • Manu Bennett, Colin Cunningham et David Nykl,

  • Juliet Landau, Clare Kramer, Emma Caulfield et Marc Blucas.

  • Ciara Hanna, John Mark Loudermilk, Andrew Gray, Azim Rizk et Christina Masterson.

Dimanche 1er octobre

  • Thomas Cyrix,

  • Noob et Flanders Company,

  • Lita,

  • Allison Mack,

  • Colin Cunningham et David Nykl,

  • Juliet Landau, Clare Kramer, Emma Caulfield et Marc Blucas.

  • Ciara Hanna, John Mark Loudermilk, Andrew Gray, Azim Rizk et Christina Masterson.

Au total, nous avons quelques 6 heures de vidéos à encoder/uploader et 1 195 photos à trier ... un peu de patience, promis, ça vaut le coup ! :p

#ParisManga #SciFiShow

Please reload

© 2016 - 2020