• Grae Leigh

Paul Verhoeven juge les reboots de Robocop et Total Recall


Je suis certainement masochiste et/ou ai un très mauvais goût en matière de films mais j’ai apprécié le reboot de Total Recall (beaucoup moins celui de Robocop).

A l’occasion d’une longue interview avec Collider pour la sortie de son nouveau film aux Etats-Unis (Elle, sortie en France en mai dernier), le maître Paul Verhoeven a pointé du doigt ce qui pêchait dans les reboots de deux de ses films : Total Recall : Mémoires programmées (Len Wiseman, 2012) et Robocop (José Padilha, 2014).

A ce stade, en dehors de Showgirls, tous vos films hollywoodiens ont eu des suites ou des remakes ou les deux. Je me suis toujours demandé si vous les regardiez et ce que vous pensez d’eux ?

Oh, bien sûr, je les regarde. Quelque part, ils semblent penser que la légèreté de disons Total Recall et Robocop est un obstacle. Ils prennent donc ces histoires un peu absurdes et les rendent beaucoup trop sérieuses. Je pense que c’est une erreur. Surtout dans Robocop quand il se réveille, ils lui ont donné le même cerveau. Il est horriblement blessé et amputé, ce qui est horrible et tragique dès le début. Donc nous n’avons pas ça dans Robocop. Son cerveau n’est plus là et il n'a que des éclairs de mémoire et doit aller à un ordinateur pour savoir qui il est. Je pense que de ne pas avoir un cerveau de robot, vous rendez le film beaucoup plus lourd et je ne pense pas que cela aide le film de quelque manière. Cela devient plus stupide ou absurde, mais dans le mauvais sens. Ces deux films avaient besoin de la distance de la satire ou de la comédie pour le situer pour le public. Le jouer directement sans humour est un problème et non une amélioration.

#PaulVerhoeven #Robocop #TotalRecall

2 vues
Please reload

© 2016 - 2020