• Grae Leigh

Person of Interest : Les acteurs explorent la saison 5


A l'occasion de la soirée spéciale 100ème épisode en novembre 2015, les acteurs de la série s'étaient prêtés au jeux des questions/réponses.

Alors que la diffusion de la saison 5 a débuté le 3 mai dernier, TV Line dévoile ce que les uns et autres ont dits.

Comment la saison 5 diffère-t-elle de la saison 4 ?

Je dirais que c'est assez radicalement différent. Il y a certains épisodes pour lesquels j'ai eu le scénario et ai littéralement pensé 'sommes-nous dans une série différente?' (Amy Acker, Root)

Il y en a un en particulier, l'épisode 4, qui ne fait pas du tout Person of Interest mais les gens disent que c'est l'un des meilleurs épisodes. Par analogie à Star Wars, je dirais que c'est L'Empire contre attaque rencontre Le retour du Jedi la manière dont nous finissons (Jim Caviezel, Reese).

Concernant le New York Comic-Con sizzle reel, qui imite le mieux qui ?

Il ouvre l'épisode 2 ; au redémarrage La Machine expérience des difficultés de reconnaissance faciale, donnant à chacun l'opportunité de jouer d'autres rôles.

C'est difficile de faire Jim car son travail est très contenu. Mais c'était fun de faire Amy (Michael Emerson, Finch).

L'interprète de Root était paniquée par tous. J'avais peur que plus personne ne soit mon ami après ça. J'ai pensé que Michael était particulièrement difficile. J'y suis allée avec [ses intonations vocales distinctes], mais vous avez tellement la pression pour être bon. Et Chappy [Kevin Champman] était fun (Amy Acker, Root)

Parmi les guest stars, qui aimeriez-vous revoir et pourquoi ?

Pour Sara Shahi, Saul Rubinek sans hésitation.

Il est l'un des meilleurs acteurs avec lesquels j'ai jamais travaillé. Sa préparation se situe à un autre niveau. Je veux dire, il connaissait parfaitement sa partie, et il écoutait vraiment. Je pense que c'est quelque chose que les acteurs ne font pas ouvent. Ils n'écoutent pas et en quelque sorte répondent car c'est leur texte. Ce fut un régal de pouvoir travailler avec lui (Sara Shahi, Shaw)

Il semble que La Machine sera légèrement différente. Comment cela affectera-t-il sa relation avec Root ?

La Machine est en pagaille. Vous ne pouvez pas hyper compresser quelque chose comme ça et vous attendre à ce que tous les programmes et fichiers fonctionnent comme avant (Michael Emmerson, Finch)

Il y a quelques problèmes assez dangereux avec La Machine qui doivent être aplanis. Elle est toujours son champion n°1 champion, essayant de la remettre sur pieds. Et cette année, elle travaille à essayer de convaincre Harold que nous devrions faire peut-être quelques modifications [éthiques] alors que nous la reconstruisons (Amy Acker, Root)

Que fait Fusco dans cette dernière saison ?

Fusco tourne rogue pour quelques épisodes. Comme vous le savez, dans les quatre premières saisons, il n'a aucune connaissance de La Machine, il a donc beaucoup de questions sans réponse qu'il veut résoudre, et il a une tendance à commencer ses propres petites enquêtes (Kevin Chapman, Fusco)

Qu'est-il arrivé au vernis noir de Root ? La verrons nous jamais le porter de nouveau ?

Je le sors comme vernis de pieds cette année, que vous pourrez voir dans la scène. Mais parce que je changeais de différentes identités [pour échapper à Samaritain], nous l'avons enlevé parce que nous ne voulions pas quelque chose de cohérent que Samaritan puisse reconnaître (Amy Acker, Root)

Quelle est l'une des choses les plus difficiles que vous avez eu à faire sur la série ?

La séquence de combat de Fusco et Simmon a été difficile parce que c'était quelque chose qui a été fait sur le moment, et que nous avons chorégraphié en 15 minutes avant de la tourner. Donc, j'étais vraiment inquiet que quelqu'un soit blessé (Kevin Chapman, Fusco)

Et en parlant de se faire mal, Jim Caviezel a dit qu'une sévère blessure au dos était sa plus éprouvante expérience sur le plateau. Je devais continuer, je devais continuer à travailler. J'étais couché sur un lit [entre les prises] et puis je roulais sur le côté et continuais à travailler (Jim Caviezel, Reese)

Quelle est l'influence de travailler avec téléphones et oreillettes sur la manière de jouer ?

Je ne suis pas fan de cela pour plusieurs raisons. La première, nous tournons beaucoup en extérieur et en général c'est notre superviseur de scénario qui nous les crie et 99 pour cent du temps, vous ne pouvez pas l'entendre. Donc, c'est presque comme si vous deviez mémoriser les dialogues de l'autre personne et les vôtres, de sorte que vous pouvez les entendre dans votre tête. Et puis généralement la manière dont ils finissent par les dire n'est pas la bonne façon où vous y avez répondu, si cela fait sens. Et puis vous avez l'air terrible et que ne vous êtes pas préparé ! (Sarah Shahi, Shaw)

Dans combien d'épisodes pouvons-nous espérer revoir Grace ?

En plus de l'épisode 5x01, nous la reverrons dans le dernier épisode, diffusé le 21 juin prochain.

Je pense qu'ils la veulent davantage. Elle est occupée avec une autre série donc tout était une question de planning (Michael Emmerson, Finch)

Après l'expérience de Shaw avec Samaritain, Root est-elle capable de l'atteindre ? Est-elle toujours la même Shaw que nous avons connue ?

Je ne veux pas en révéler trop, mais je dirais que nous apprenons ce qui est arrivé à Shaw au cours des 9, 10 derniers mois, quelle que soit la durée où elle a été disparue. Et ils s'en sont donnés à coeur joie avec elle. Ils s'en sont vraiment donnés à coeur joie. Et quand elle retrouve l'équipe plus tard, la question sera de savoir si elle est toujours l'un d'entre eux. Et Root sst peut être la seule à tirer la vraie Sameen de son brouillard, compte tenu de leur intense connexion (Sarah Shahi, Shaw)

Shaw a toujours été celle qui n'expérience pas les émotions de la même manière que les autres. Ses émotions ont toujours été estompées, donc pour les réveiller en elle, vous devez avoir une très forte alchimie (Denise Thé, scénariste et productrice exécutive)

#PersonofInterest #CBS

Please reload

© 2016 - 2020